Sudoc.info Best off du monde culturel français

Blog, Magazine, Best off, Boutique Web ↑

Notre mission ☨ vous faire découvrir le meilleur et l'intégralité de la culture littéraire française ↓

                  ← Cliquez le Hamburger ! ❤

Tout sur le livre : Cinema Novo : Avant-garde et révolution (1DVD)

Merci de cliquer ↓ ↓ ↓ la couverture pour l'acheter avec le port offert
2847365397
Bertrand Ficamos
Date de sortie : 13-09-2012
Nouveau Monde Editions
Broché 426 pages
Poids : 680 grammes
Prix : voir image
ISBN : 2847365397
EAN : 9782847365399
Cat. : Beaux livres

CLIQUEZ sur les pommes et DÉCOUVREZ !
Cliquez pour voir le prochain livre de la categorie
Cet ouvrage analyse les diverses mutations qui ont traversé le Cinema Novo, extrêmement sensible aux transformations touchant le Brésil, entre l'euphorie de l'inauguration de Brasilia et les années de plomb de la dictature militaire, en passant par le coup d'Etat de 1964. Cinéma politique ayant évité les schémas classiques et manipulateurs d'un cinéma de propagande, il a été porté par une production suivie dans le Brésil des années soixante. Les grands succès critiques internationaux que furent Les Fusils (Ruy Guerra, 1964) ou Terre en transe (Glauber Rocha, 1967) ont marqué leur époque. Créée par des cinéastes en quête d'un cinéma révolutionnaire, l'esthétique du Cinema Novo, bien que partiellement inspirée des innovations du néoréalisme et de la Nouvelle Vague, est largement inédite. Le matériel, jusqu'ici inexploité, qu'analyse l'auteur fait toute la richesse de cet ouvrage. En plus de s'entretenir avec les cinéastes eux-mêmes, les nombreux séjours au Brésil de Bertrand Ficamos lui ont permis d'accéder à une grande masse de documents: correspondances privées, scénarios originaux, projets avortés, communiqués de presse destinés au marché brésilien, dossiers de la police politique et de la censure cinématographique. La découverte, en France, des archives absolument inédites de Claude Antoine, producteur délégué du Cinema Novo à l'extérieur des frontières du Brésil, apporte un nouvel éclairage sur les relations du Cinema Novo avec le cinéma européen.